REN HANG

HOMMAGE À REN HANG

Donc le bon jour pour toi c’était vendredi 24 février 2017
à Changchun
tu as décidé de l’envol
Le bon jour pour elle, 19 janvier 1981
à New York

Tous ces temps près de moi
vos images
Corps nus pliés exposés soulevés absolus
A
ll
é
g
r
e
s
s
e
La nudité en plein regard
Vos apparitions vos disparitions

Cette question du corps
Être tous et être soi
Affronter sa propre image
De front

Des créations peuplées
La création dépeuplante
La possibilité des autres
Habiter chaque corps jusqu’au dernier
Habiter son corps
Habiter chaque instant jusqu’au dernier
Habiter son instant
Plein cadre
Définir encore une fois sa vie
à l’ultime seconde le déclencheur
Sauter
La fuite
Quelle liberté

Sauteurs de vide partis à la rencontre du vide absolu
construire dans ma tête l’image parfaite
l’espace regagné le temps vaincu
par-delà la blessure

Ren Hang, 1987-2017
Francesca Woodman, 1959-1981