Perrine Le Querrec
&
Mathieu Farcy

Mathieu Farcy, photographe, et Perrine Le Querrec, écrivaine, forment le duo PLY.
PLY engage leur création commune vers des chroniques poético-documentaires faisant intervenir l’image, le langage et la mémoire.
PLY offre à l’image photographique des passages vers d’autres dimensions :
dimension humaine, à la rencontre du témoignage des vivants
dimension mémorielle, avec le questionnement et l’utilisation des archives
dimension littéraire et poétique par un travail d’écriture se développant sur toutes les surfaces possibles.
PLY avance avec lenteur, ses réalisations sont autant d’étapes pour déplier le réel et en observer les métamorphoses et les limites. Véritables traversées de la représentation, nous interrogeons en permanence, aussi bien à notre table de travail que dans la rue, une humanité des interstices, silencieuse et résistante.
Nos pratiques personnelles se rejoignent et forment des légendes, des objets intrépides, des performances activées par les gestes et le regard du public. Ensemble nous cherchons à élucider le réel, c’est-à-dire à en exposer les points critiques, les brèches, les désordres, tout en se faisant se court-circuiter et se croiser les différents enjeux de la représentation. Notre complicité créative se façonne pli après pli, et bâti des lieux de rencontres. C’est ainsi que nous envisageons la création, un lieu d’avance, un lieu d’observation, un lieu d’accueil et de possibles.
Le livre est toujours présent dans notre réflexion. Ainsi l’objet imprimé intervient à différentes étapes. Parfois dès le début, comme la première pierre de l’édifice, parfois comme cheminement de la pensée ou enfin comme conclusion, l’œuvre étant alors une nouvelle fois absolument dépliée et repensée pour devenir œuvre de papier, l’espace de la page devenant un espace de création originale.


Logo du duo PLY
création de Nemo Vachez

LE 9 JANVIER 2020 à 13h55, création de PLY

Correspondance du 9 janvier 2020

13h50
pliage
mais avec un "truc" typo ou autre
pli+image
PLIage
pliAGE
qui fasse nom aussi
le duo PLIage
PLILP
REPLI
2PLIS
Mise en plis (😂) : my favorite
FAUX PLI

en 1130, l'orthographe de PLI était PLEI
ply, un peu plus tard et pendant longtemps

PLY

ça me plait

13h55
PLY c'est PL de tes initiales et Y de farcY

PLY parce que tout se plie, se déplie, se replie

PLY donc !

TRAVAUX EN COURS :

Carole

affiche

Carole est une fiction superposant mots et photographies.
Avec Carole PLY interroge le rapport image/mot, qui domine, prédomine ? de l'image ou du mot, qui donne sens ?

FEUX

affiche
Écrans d'actualité  ©PLY

Il est difficile de regarder un feu en face. Difficile de s’en approcher. Mais aussi impossible de s’en passer. La domestication du feu est le premier acte moderne de notre humanité. Une étape majeure de l'évolution humaine. L’humanité s’est construite, détruite, élevée, autour des feux.
Notre projet FEUX est un atlas sensible des feux. Nous concevons une exposition composée de l’image photographique, d'archives historique ou contemporaine (image, texte ou son) et d’écriture.

L'augure

Nous faisons partie des 15 Lauréats de la commande photographique nationale « Flux, une société en mouvement ».
La commande photographique nationale est un dispositif indispensable qui permet le soutien à la création mais aussi à des œuvres contemporaines d’intégrer par cette procédure les collections nationales.

Les artistes ont travaillé sur la commande en 2019. L’ensemble des projets produits dans ce cadre sera présenté à l’automne 2020 au festival les Photaumnales de Beauvais porté par Diaphane pôle photographique en Hauts-de-France et une sélection d’œuvres au CRP / Centre régional de la photographie Hauts-de-France en mars 2020. Une édition sera publiée à l’occasion de ces deux expositions.

Les œuvres réalisées rejoindront la collection publique du Fonds national d’art contemporain, gérée par le Centre national des arts plastiques.

Notre projet :

Avec L'augure, les artistes proposent un arrêt du flux par l’étude de ses trois composantes : l’origine, le trajet et la destination.
L’augure, dans la Rome antique, était le prêtre dont la charge était d’observer le vol des oiseaux afin d’en tirer des présages pour la conduite des affaires publiques. Briser la dictature du flux, c’est prendre le temps de réfléchir, de s’extraire de ce courant où nous sommes emportés, souvent noyés. L’augure prendra la forme de triptyques composés d’une image d’archive, d’un texte de Perrine et d’une photographie de Mathieu.
L'augure L'augure L'augure L'augure
L'augure #1, Mathieu Farcy & Perrine Le Querrec, 2019
haut de page